Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

La recherche sur le Sida, priorité du Gouvernement

[archive]
Recherche sur le Sida - Photo : CNRS

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, Valérie Pécresse a réuni, en présence du professeur Jean-François Delfraissy, directeur de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales (ANRS), des chercheurs afin de faire un point sur les avancées des connaissances et  les grands enjeux de la recherche sur le sida (prévention, mécanisme d’infection et d’action du virus, enjeux de la recherche clinique...).

Communiqué - 1ère publication : 29.11.2010 - Mise à jour : 29.11.0010
Valérie Pécresse

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a réuni, en présence du Professeur Jean-François Delfraissy, directeur de l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), des chercheurs afin de faire un point sur les avancées des connaissances et  les grands enjeux de la recherche sur le sida (prévention, mécanisme d’infection et d’action du virus, enjeux de la recherche clinique…).

A cette occasion, la ministre a rappelé que, avec près de 100M€ investis cette année encore, la recherche sur le SIDA demeure une priorité pour le Gouvernement. Elle a salué le choix de l’ANRS d’intégrer officiellement des personnalités issues du monde associatif au sein de son conseil d’orientation, qui est son instance de pilotage et de décision. Elle a tenu à souligner une étape historique dans le dialogue construit entre les chercheurs et les associations de patients, qui traduit la forte implication du milieu associatif, à tous les niveaux, dans la lutte contre le virus et les questions de recherche, et également un dialogue chercheurs-patients réussi.

A l’issue de son intervention, Jean-François Delfraissy a aussi annoncé, le lancement d’une étude interventionnelle ANRS 12249-TasP - Treatment as prevention - qui se déroulera dans une région rurale d’Afrique du Sud, très fortement touchée par l’épidémie. Le dépistage du VIH y sera proposé systématiquement. Cette étude devra permettre de déterminer si la mise sous traitement immédiate après dépistage a ou non un impact sur la transmission du virus dans un groupe donné.

Chiffres clés

La recherche française sur le Sida

Budget : 100M€ dont 50 M€ directement injectés dans le soutien aux projets de recherche.

Personnel
: 230 équipes travaillent totalement ou en partie sur le VIH/Sida soit environ 1000 personnes principalement répartis entre l’Inserm, le CNRS, l’Institut Pasteur, l’IRD, les universités

Recherche clinique
: 55 projets en cours

Etudes cliniques
: 60 études cliniques multicentriques en cours sur le VIH et les hépatites dont :

  •  31 essais cliniques
  • 16 cohortes de patients mono ou co-infectés (par le VHC) rassemblant plusieurs milliers de personnes
  • 13 études physiopathologiques
  • plus de 11 000 patients inclus
  • 1 réseau global de plus de 300 services hospitaliers, dont 40 assurent 87 % de l’activité
  • 6 centres de méthodologie et de gestion
  • 1 biothèque centralisée conservant les prélèvements


Publications : 2nde rang mondial (ou 3ème selon les années) avec 483 publications (issues du financement ANRS)

La maladie

  • 152 000 personnes infectées en France dont 50 000 ignorent leur statut ou ne sont pas suivies.
  • 7000 nouveaux cas sont déclarés chaque année. 
  •  L'épidémie du sida continue de progresser et touche 33,2 millions de personnes à travers le monde (chiffres 2009).
1ère publication : 29.11.2010 - Mise à jour : 29.11.0010
Retour haut de page