Parcoursup : étude d'opinion des lycéens sur la procédure 2021

Pour la deuxième année, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, a souhaité compléter le dispositif d'écoute usagers régulier sur Parcoursup par une étude d'opinion auprès d'un échantillon représentatif de 1 010 lycéens de terminale de l'année 2021 et disposer d'un retour d'expérience de Parcoursup autour des 3 étapes clés de la procédure. Réalisée par l'institut IPSOS du 7 au 10 septembre 2021, l'enquête permet à la fois d'identifier les points de satisfaction de la procédure et de déterminer les attentes des lycéens en matière d'améliorations possibles.

Elle s'inscrit dans une année marquée par la crise sanitaire qui a eu des conséquences à la fois l'accompagnement à l'orientation et l'organisation du baccalauréat comme des épreuves de sélection mises en place par certaines filières sélectives.

Les principaux enseignements de l'étude 2021 et les points d'amélioration identifiés sont les suivants :

De l'expression du projet à la formulation des vœux : un temps d'accompagnement au lycée et des évolutions perceptibles compte tenu du contexte sanitaire

Une très large majorité des candidats a pu bénéficier, lors de la phase de formulation des vœux, d'un temps d'échange consacré à leur orientation et/ou au fonctionnement de la plateforme (84%) et d'un accompagnement pour réfléchir à leur projet d'orientation apporté par leur professeur principal (76%, en légère baisse par rapport à 2020). Le plus souvent, c'est auprès de leurs proches et de leur famille (79%) ainsi que de leur professeur principal (60%) qu'ils ont cherché à échanger pour obtenir des conseils sur leur projet d'orientation et c'est également auprès d'eux qu'ils ont pu le plus récupérer des informations sur les formations les intéressant.

Les ressources les plus utiles pour y parvenir ont été le site Parcoursup (61 %) et celui de l'ONISEP (57 %), alors que les JPO/journées d'immersion des établissements supérieurs et les salons virtuels de l'orientation, logiquement, ont vu leur importance reculer du fait du contexte sanitaire.

Environ 7 candidats sur 10 déclarent avoir été accompagnés dans leur lycée lors de l'inscription et la création de leur dossier ainsi qu'au moment de la formulation et de la confirmation de leurs vœux (le plus souvent, cet accompagnement a eu lieu principalement au lycée). Ces phases successives se sont, de l'avis des bacheliers, globalement mieux passées que ce qu'ils avaient anticipé lors de leur accompagnement dans ces deux étapes.

Ils sont plus partagés sur l'effet positif de l'accompagnement : seule une courte majorité d'entre eux déclare qu'il leur a permis de gagner en autonomie ou donné l'occasion de rechercher des formations auxquelles ils n'avaient pas pensé auparavant. Pendant la phase d'admission, la perception de l'accompagnement est moins claire : 48% d'entre eux déclarent avoir été accompagnés. Cet accompagnement s'est effectué le plus souvent à des moments convenus par l'enseignant ou le lycée (29%) et moins à l'initiative de l'élève (19%).

Parcoursup : pour les lycéens, une source d'informations appréciée

Les informations disponibles, recherchées et trouvées sur la plateforme sont très appréciées (tant en ce qui concerne les formations identifiées par les candidats, les formations correspondant à leur recherche ou celles pour lesquelles ils souhaitaient faire un vœu).

Ce sont notamment les fiches descriptives des formations qui suscitent la plus grande satisfaction : elles sont perçues comme claires, agréables à lire et complètes. Par ailleurs, elles permettent de comprendre ce qui est important pour l'accès aux formations, pour la formulation de son vœu et pour l'évaluation de ses chances de succès. Enfin, la rubrique « Connaissances et compétences attendues » donne une idée juste au lycéen de ce qui est nécessaire pour réussir dans la formation et de leur chance de succès.

D'un point de vue pratique, Parcoursup a permis aux candidats de formuler les vœux qu'ils souhaitaient (88%), de formuler des vœux près de chez eux (77%) mais aussi en dehors de leur académie (71%). Enfin, près de la moitié des candidats a pu formuler des vœux pour des formations découvertes grâce au moteur de recherche des formations auxquelles ils n'avaient pas pensé.

La phase d'admission : des délais et des réponses dont les candidats sont satisfaits dans l'ensemble

7 lycéens sur 10 se disent satisfaits tant par les formations obtenues que par les délais dans lesquels ils ont reçu leur proposition d'admission, même si la satisfaction était plus importante en 2020. De la même manière, près de 2/3 des lycéens sont satisfaits des délais. Ils étaient un peu plus nombreux en 2020.

Un jugement global positif vis-à-vis de la procédure malgré le stress ressenti

Parcoursup est très majoritairement considéré comme un dispositif utile où l'on trouve ce que l'on cherche. Le fait de trouver toutes les formations supérieures reconnues par l'État, la liberté de choix donnée aux candidats, les informations claires et homogènes pour chaque formation, le fait de laisser le dernier mot au candidat, de proposer un calendrier unique et une procédure dématérialisée, d'être accompagné pendant la procédure et de ne pas classer ses vœux ont plu.

Le bilan est largement positif : Parcoursup facilite à la fois l'entrée dans l'enseignement supérieur et l'élaboration du projet d'orientation (respectivement 73% et 66%). Ces niveaux reculent un peu par rapport à l'an passé, dans un contexte sanitaire très différent.

Plus de la moitié des candidats ont utilisé les vidéo tuto de Parcoursup, bien plus que la rubrique contact et les comptes sociaux officiels de Parcoursup. Même si le recours à ces différents services est très variable, la satisfaction à leur égard est très élevée auprès de leurs bénéficiaires. C'est plus particulièrement le cas des vidéos tuto (89% de satisfaction), des comptes sociaux (86%) mais aussi de la rubrique contact et des tchats, webinaires et live de Parcoursup (73% pour les deux).

De manière générale, les traits d'image associés à Parcoursup sont positifs même si, comme pour d'autre services, la crise sanitaire n'est pas sans effet sur la perception des lycéens. Si la procédure Parcoursup apparaît comme stressante (82%), elle suscite des résultats largement positifs en ce qui concerne sa clarté (74%), sa fiabilité (66%) et son caractère personnalisé (58%). Les appréciations sont plus partagées quand sont évoquées sa transparence (52%) et sa rapidité (52%) et la perception du caractère juste des décisions prises par les formations de l'enseignement supérieur.

Il est rappelé que les rapports publics détaillant les critères d'examen des candidatures en 2021 seront disponibles sur chaque fiche de présentation des formations Parcoursup à compter du mois de décembre. Par ailleurs, des aménagements ont été apportés cette année au baccalauréat via la note de service « Modalités d'évaluation des candidats à compter de la session 2022 » du 28 juillet 2021 et la publication du guide d'évaluation destiné à renforcer la validité et l'objectivité du contrôle continu et ce faisant à conforter l'égalité de traitement des élèves au sein d'un même établissement et entre établissements différents.

Tableau de bord 2021 des indicateurs Parcoursup