Accueil >  Ministère >  Covid-19 : l'enseignement supérieur français mobilisé

Covid-19 : l'enseignement supérieur français mobilisé

arrêter le défilement lancer le défilement

Logo Covid-19 enseignement supérieur

"Les Universités ne sont pas fermées, ce sont les modalités d'enseignement qui sont adaptées et qui passent à distance. Ce que nous voulons éviter, ce sont les brassages d'étudiants. Ce n'est que collectivement que nous arriverons à nous en sortir. "


Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Reconfinement dans les établissements d'enseignement supérieur :

Les formations ne sont pas interrompues, elles continuent toutes à être dispensées à distance par les établissements d'enseignement supérieur. Cela s'applique aux cours magistraux, aux travaux pratiques et aux travaux dirigés. Quelques exceptions sont prévues pour les enseignements qui ne peuvent absolument pas être suivis à distance.

Le télétravail est la règle mais les personnels dont les activités ne peuvent être effectuées à distance sont autorisés à travailler dans leur lieu habituel de travail (établissement, laboratoire de recherche) afin de permettre la poursuite du service public.

Nouvelles mesures valables pour 4 semaines à compter du 30 octobre 2020

  • Les établissements d'enseignement supérieur publics et privés restent ouverts mais assurent l'intégralité des enseignements à distance. Exception : les travaux pratiques nécessitant un matériel spécifique, par exemple les manipulations en biologie ou les gestes professionnels en santé. Dans ces cas particuliers, l'accueil est assuré à 50% de la capacité d'accueil théorique.
  • L'accès aux laboratoires et unités de recherche au sein des établissements d'enseignement supérieur reste autorisé pour les personnels et les doctorants.
  • L'organisation des examens et concours en présentiel est maintenue pour les prochaines échéances.
  • Les bibliothèques universitaires restent ouvertes, uniquement sur rendez-vous pour l'accès aux salles de lecture. Le prêt de documents est toujours possible sur rendez-vous.
  • Les restaurants universitaires basculent dans la vente à emporter et les salles de restauration sont fermées.
  • Les services de santé universitaire comme les services sociaux restent accessibles. Les autres services nécessaires aux usagers sont accessibles sur rendez-vous (salles de travail équipées en informatique, services administratifs).
  • Les étudiants peuvent se déplacer pour un rendez-vous dans un service public, pour un examen ou un concours, et se déplacer entre leur domicile et un établissement d'enseignement supérieur, obligatoirement muni de l'attestation de déplacement.

Le communiqué du 30 octobre 2020

Mesures pour les étudiants

Mesures prises en faveur des étudiants depuis le début de la crise sanitaire

Nouveau : pour faire face à la deuxième vague de Covid-19, chaque étudiant boursier recevra début décembre avec son versement habituel de bourses, une aide exceptionnelle de 150 euros.

Et aussi, depuis le début de la crise sanitaire :

  • Augmentations de loyers en cité universitaire gelés jusqu'au 1er septembre 2021
  • Repas universitaires à 1 euro
  • Les aides ponctuelles d'urgence attribuées par les Crous, dont peuvent bénéficier tous les étudiants boursiers ou non vont être particulièrement mobilisées, avec une simplification de la procédure.
  • Les droits à bourse pourront, si l'étudiant en fait la demande, être recalculés sur la base des revenus 2020 et non sur ceux de 2018
  • Revalorisation des bourses sur critères sociaux pour la 2e année consécutive
  • Financement et prêt d'équipements informatiques grâce à la CVEC
  • Financement d'aides alimentaires, d'aides à la mobilité
  • Gel des frais d'inscriptions
  • Aide de 200 euros à la sortie du premier confinement
  • Octroi de prêts étudiants garantis par l'Etat
  • Exonération du préavis des loyers Crous pour le mois d'avril pour les étudiants ayant quitté leurs logements en résidences universitaires.
  • Aide exceptionnelle de 200 euros pour soutenir les étudiants ultramarins restés en métropole et les étudiants ayant perdu leur emploi ou leur stage
  • Déblocage de 10 millions d'euros supplémentaires dédiés aux aides d'urgence

Consulter la FAQ sur le site etudiant.gouv

Indemnisation exceptionnelle des étudiants en soins infirmiers

  • Mise en place d'une indemnité exceptionnelle de stage supplémentaire destinée aux étudiants en en soins infirmiers de 2e et 3e années mobilisés en renfort dans les établissements de santé et médico-sociaux pour lutter contre l'épidémie.
  • Majoration permettant de parvenir à un montant de 136,5 euros par semaine de mobilisation.
  • Perception de cette indemnité avant la fin de l'année. [Lire la suite (10 novembre)]

Le numéro dédié aux aides

0 806 000 278


Le numéro national pour s'informer sur les aides spécifiques et les démarches à effectuer auprès du Crous [ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h, au prix d'un appel local, non surtaxé].

Soutien psychologique et conseils

Un site web recense tous les contacts de tous les services de soutien psychologique à destination des étudiants, partout en France, académie par académie. Il a été réalisé par l'association Nightline Paris en association avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, la Conférence des Présidents d'Université, le CNOUS, l'ADDSU et le réseau RESSPET.

soutien-etudiant.info

Le comité opérationnel de pilotage

Afin d'assurer un suivi de l'organisation des concours et des examens nationaux, un comité opérationnel de pilotage présidé par Caroline Pascal, doyenne de l'I.G.E.S.R., a été institué auprès de Frédérique Vidal et de Jean-Michel Blanquer. Les écoles, conférences d'établissements, banques de concours et ministères de tutelle concernés y sont représentés. Sar mission : construire, avec l'ensemble des acteurs engagés sur cette question, les modalités d'organisation et le calendrier général de l'ensemble de ces concours et examens dans les meilleures conditions.

Vidéos

Retour haut de page