Remise du rapport "Sensibiliser et former aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur" de Jean Jouzel

Frédérique Vidal a reçu le 16 février 2022 le rapport qui conclut la mission confiée à un groupe de travail conduit par Jean Jouzel, rapport intitulé "Sensibiliser et former aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur". Les préconisations de ce groupe sont destinées à accompagner les opérateurs de l’enseignement supérieur dans la mise en œuvre opérationnelle de ce défi primordial pour la société.

Communiqué de presse

La loi de de programmation de la recherche a confié au service public de l’enseignement supérieur la mission de "contribuer à la sensibilisation et à la formation aux enjeux de la transition écologique et du développement durable" (code de l’éducation). Cette disposition vise à préparer tous les citoyens à la transition écologique, en leur donnant des clefs de compréhension indispensables pour qu’ils puissent s’engager dans une transformation de la société permettant de rétablir une viabilité de la planète et mettre en œuvre les Objectifs du Développement Durable définis par les Nations Unies. 

Cette réflexion, conduite par un Groupe de Travail multidisciplinaire piloté par Jean Jouzel a comme objectif l’accompagnement opérationnel des établissements de l’enseignement supérieur. Les cibles sont : une sensibilisation de tous les étudiants de l’enseignement supérieur à ces sujets, une optimisation et une coordination de la formation des étudiants devant acquérir une compétence avérée dans ces domaines et l’émergence d’offres de formation tout au long de la vie spécifiques. 

Six actions essentielles ont été identifiées pour atteindre les objectifs :

  • Toutes les formations de l’enseignement supérieur devront évoluer. Le niveau Bac+2 sera privilégié, avec quatre problématiques à aborder prioritairement : 1. Les impacts sur l’environnement à l’échelle planétaire, et 2. à l’échelle locale, 3. les enjeux de société et de gouvernance et 4. le passage à l’action. 
  • La transition écologique devient un critère de référence pour les activités des établissements et des opérateurs. L’échelle des sites est particulièrement appropriée pour concevoir et déployer ces instruments de sensibilisation et de formation. Les collaborations régionales seront encouragées. 
  • Les établissements d’enseignement supérieur accéléreront et renforceront leur implication. Dans le respect de leur autonomie, les établissements trouveront une source d’enrichissement dans l’échange et dans le partage des contenus d’enseignement et de projets concrets. L’inscription dans des démarches de labellisation des politiques d’établissements, largement entamée, sera encouragée. 
  • La mobilisation des personnels de l’enseignement supérieur sera favorisée.  La formation des formateurs est une priorité. Par ailleurs, tous les personnels de l’enseignement supérieur pourront être bénéficiaires d’une sensibilisation aux enjeux de la transition écologique.
  • La mobilisation des étudiants sera encouragée. En complément des contenus pédagogiques, l’engagement des étudiants dans des projets concrets de transition écologique, soutenus localement par des référents, sera une clef de réussite. 
  • Faciliter et suivre le déploiement des propositions. L’organisation du partage des ressources et des expériences, via des plateformes d’échange, sera déterminant pour atteindre la mobilisation de tous les acteurs. 

Contact

Service presse du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR)

0155558200